Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Traits d’humour, ou l’ironie du trait chez André Franquin, Marion Montaigne et Christophe Blain

Résumé : Dire d’une bande dessinée qu’elle est dessinée relève manifestement de la lapalissade, mais ce n’est cependant peut-être qu’une apparence. Car à souligner que tout est dessiné dans une bande dessinée, n’est-ce pas mettre en exergue l’une des caractéristiques essentielles de la bande dessinée, à savoir le dessin justement ? N’est-ce pas mettre en évidence ce qui, à force d’être une évidence, est littéralement oublié ? Or, le dessin est l’un des mal-aimés de l’histoire de l’art : l’Occident n’a-t-il pas toujours valorisé la peinture comme art le plus noble ? Le dessin ne relèverait-il pas ainsi de l’enseignement, de la répétition, de l’apprentissage académique ou de l’amont, de l’esquisse, de la projection rapide le plus souvent, de l’idée brute, à peine dégrossie avant son aboutissement dans la peinture ? Ainsi, le dessin ne serait-il pas véritablement noble et donc premier, privilégié, mais seulement second, roturier en quelque sorte (...).
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-enssib.archives-ouvertes.fr/hal-02173631
Contributor : Anne-Sophie Chazaud <>
Submitted on : Thursday, July 4, 2019 - 3:47:09 PM
Last modification on : Thursday, April 30, 2020 - 11:00:12 AM

Identifiers

Citation

Pascal Robert. Traits d’humour, ou l’ironie du trait chez André Franquin, Marion Montaigne et Christophe Blain. Sociétés & Représentations, Publications de la Sorbonne, 2019, pp.197-214. ⟨10.3917/sr.047.0197⟩. ⟨hal-02173631⟩

Share

Metrics

Record views

86